WEETAMOE : FICHE TECHNIQUE ET PLANS

Catégorie : WEETAMOE

Weetamoe a été conçu par Clinton Crane comme un défenseur possible de la Coupe de l'America en 1930 avec Enterprise, Whirlwind et Yankee. C'était le plus étroit des quatre.

Malgré les affirmations selon lesquelles Yankee était le meilleur, Weetamoe a été le rival le plus dangereux pour Enterprise.

Charles Nedwick, dans le livre de Ian Dear "Enterprise to Endeavour", décrit Weetamoe comme ayant un profil “qui est pratiquement un triangle, avec une ligne droite de la fin de la ligne de flottaison au bas de la quille et là, une ligne qui est légèrement convexe, puis légèrement concave à l'extrémité avant de la ligne de flottaison.

La coque

Dans une tentative pour améliorer ses performances et le rendre plus stable, le dessin de sa carène a été radicalement modifié en 1934 avec un nouveau profil et une quille à bulbe. Les modifications ont échoué et peu de temps après ont été inversées. En commun avec les autres J, il avait environ 43 pieds d’élancements et, selon Nicholson, " sa coque était la meilleure de tous les Js américains”.

WEETAMOE's Deck, 1936 - WEETAMOE (built 1930 in Bristol, R.I.) on NYYC Cruise 1936 off NewportD’après le livre "Sailing, Seamanship and Yacht Construction" de Uffa Fox : ... Comme ces courses s’étalaient sur plus de trois mois, Juin, Juillet et Août, toutes les conditions météo depuis les vents forts jusqu'aux calmes plats ont été enregistrées, alors Weetamoe peut être considéré comme un excellent classe J, car même lorsque les mâts lourds ont été imposés après le challenge de 1930, Weetamoe était encore capable de gagner des courses en raison de sa longueur et de son déplacement, alors que Enterprise plus court n'a pas été adapté à la nouvelle règle car on pensait qu'il ne serait pas assez puissant pour gagner des courses avec un mât de 5.500 kg (1.500 livres de plus que son mât de 1930) plus 7 tonnes d’aménagements intérieurs, le poids supplémentaire devant être retiré du lest.

On est frappé par la fluidité de chacune des lignes de Weetamoe car il n'y a pas de changement soudain dans les diagonales ou les lignes d'eau. Que le concepteur de Weetamoe étudie chaque détail très soigneusement, je le sais très bien, car j'ai été son élève et je peux l'imaginer tranquillement et soigneusement perfectionner l’arrière de la carène inhabituelle de Weetamoe.

Gréement et Plan de Voilure

Sail plan of Weetamoe

En 1930, Weetamoe avait un gréement avec trois voiles d'avant très similaire à celui de Britannia et à tous les grands cotres mais la règle imposant un mât plus lourd et les connaissances acquises au cours des trois années suivantes lui ont permis d'être équipé de deux voiles d'avant pour la saison 1934. Il s'agit d'un gréement plus efficace car il n'y a aucun doute que la voile d'avant du milieu perturbe la suivante (trinquette). Sans aucun doute, dans quelques années, les grands cotres auront tous un seul foc en dépit des efforts exercés sur le mât et le travail plus difficile dans la manœuvre d'une telle voile.

Les deux bastaques sont entièrement indépendantes et celle qui reprend la tension de l’étai avant a le même écartement du pied de mât que l’étai. La raison à cela, semblerait-il, est de garder ces bastaques en avant du barreur afin d’éviter de perturber son attention.

Deux choses sont noter dans ce mât. En raison de sa taille, il n'a pas besoin d’étai et de pataras en tête, soit une économie de 300 pieds de câble métallique, mais, plus que cela, l'absence de l'étai en tête met toute la traction de l'écoute de grand voile directement sur ??les étais de foc, ce qui permet qu'ils restent tendus au près. L’inconvénient d'un mât aussi solide est sa taille et sa prise au vent, pour le mât de Weetamoe cela représente 2 pieds 6 pouces en travers du bateau. Un tel espar perturbe le guindant de la voile.

L'autre point astucieux du gréement de Weetamoe est le crochet en tête de mât pour fixer la têtière de grand-voile, ce qui soulage le mât de la moitié de la contrainte de compression en raison de la drisse de grand voile. Les voiles de ce grand cotre pèsent environ trois quarts de tonne, alors il doit y avoir la même tension sur la drisse pour le maintenir en place, soit une compression totale de 1,5 tonnes, sans prendre en considération les contraintes supplémentaires imposées pour tendre le guindant. Ce crochet moitiés de certaines de ces charges et libère entièrement le mât des autres. En Angleterre, une estrope est fixée sur le mât et un membre d'équipage doit aller en haut pour accrocher la têtière de grand-voile.

En conclusion, le plan de voilure de Weetamoe, sa mâture et son gréement représentent un grand progrès et sont dignes d’être étudiés.

Interior Layout of WEETAMOEAménagements intérieurs

Dans la cabine avant de Weetamoe, il y a quinze couchettes dont deux sont au dessus du canapé, juste en avant du poêle à charbon. Ensuite, il y a deux cabines double couchette occupées par le cuisinier, le steward et les deux compagnons, ce qui porte à dix-neuf le nombre de couchettes pour l'équipage. Le cuisinier dispose d'un espace de 12 pieds par 10 pieds juste à l'avant du mât. Dans cet espace se trouve la cuisinière, un évier et le garde-manger de l'équipage et l'évier et le cellier du propriétaire. A première vue, il ne semble pas y avoir beaucoup d'espace, mais à bord d'un navire comme Weetamoe, il y a rarement plus d'une trentaine de personnes, et quand on pense que dans un train le cuisinier doit préparer un dîner de six ou sept plats pour une centaine de personnes, nous commençons à penser qu'une cuisine comme celle de Weetamoe Weetamoe - 1934est assez spacieuse.

L’équipage de dix-neuf hommes de Weetamoe peut vivre confortablement dans une cabine de 45 pieds de long avec une largeur moyenne de 12 pieds à partir de l'avant du mât.

Directement derrière le mât se trouve la cabine principale qui mesure 13 pieds 6 pouces de long par 18 pieds de large avec des canapés immenses de chaque côté, deux tables et une descente qui mène directement sur ??le pont. Derrière, ce sont quatre cabines pour les invités, et le fleuron du navire, la cabine du propriétaire sur toute la largeur de Weetamoe, 8 pieds d'avant en arrière et 18 pieds de large, avec une couchette de 3 pieds de large sur bâbord et un salon à tribord, ce qui laisse beaucoup d'espace au sol malgré la table à l'avant de la cabine. En arrière se trouve la descente pour accéder à la cabine du capitaine et à une seule cabine sur le côté bâbord. Dans le reste du navire à partir de ces cabines arrières, les voiles sont stockées dans un espace de 20 pieds de long avec une largeur moyenne de 12 pieds et une profondeur moyenne de 4 pieds.

 

WEETAMOE : FICHE TECHNIQUE
Architecte Clinton H. Crane
Chantier Herreshoff Manufacturing CO.
Propriétaire Syndicat: George Nichols, J.P. Morgan, Cornelius Vanderbilt, Arthur Curtiss James, George T. Bowdoin, Henry Walters, Gerard Lambert.
Club  
Coupe 1930 et 1934
Skipper George Nichols
Afterguard  
Lancement 9 mai 1930
Type Sloop à quille Marconi (ClasseJ)
Matériau coque Bordé en bronze
Matériau mât  
Longueur HT
38,33 m
Flottaison 25,30 m
Maitre-bau 6,10 m
Tirant d'eau 4,57 m
Grand mât 46,63 m
Bôme  
Beaupré  
Déplacement 143 T
Voilure 702 m2
Jauge J Class, 76 pieds
Weetamoe sous spi - A photograph from the Edwin Levick Collection

 

PLAN DE WEETAMOE

WeetamoeLinesD

Front view of Weetamoe created ??with DELFTSHIP

Vue avant de Weetamoe réalisée avec DELFTSHIP

Download DELFTSHIP LINES : Delftship file to finish and background images

Vue arrière de Weetamoe réalisée avec DELFTSHIP